• Courses attelées
  • 1980
  • Athlète

Rufin Barrieau (D)

Le Devoir l’a surnommé “Le Bobby Hull du sulky” à une époque où ce grand du hockey était à son meilleur et s’illustrait devant les foules. C’est Doug Colwell qui a dit : « …il a toujours donné le meilleur de lui-même pour les gens ». Il a toujours fourni son plein rendement sur les pistes de courses; il ne connaissait pas d’autres façons de diriger ses chevaux. C’est ainsi qu’il était. »

Cette super-étoile des conducteurs et des entraîneurs de la course sous harnais n’a eu que 35 ans pour se tailler une place d’immortel dans son domaine. Il a participé à 3480 départs et s’est mérité des bourses dans 1823 courses pour une moyenne à vie de .329 et des gains en carrière de plus d’un demi-million de dollars. Il était certes du calibre des ligues majeures.

Les pistes de course d’Acadieville (son village natal), de Dieppe, de Moncton (où il est décédé), et les pistes de course aussi éloignées que Paris, Pinehurst, Portland, Montréal, et, bien entendu, toutes les pistes de course des Maritimes considèrent Rufin comme l’un des leurs. Et pourquoi pas?

Dès sa première victoire avec Polly Reynolds, jusqu’à la toute fin de sa carrière abrégée, il a conduit et entraîné plusieurs des meilleurs ambleurs. Egyptian Princess, Amortizor Direct, Sym’s Best, Landy, Andy’s Son sont autant de chevaux qu’il a conduit à la victoire. Il n’est pas surprenant que la piste de course du Parc St John Exhibition lui ait dédié la course annuelle Rufin Barrieau Memorial.

Intronisé au Temple de la Renommée Sportive du Nouveau-Brunswick le 7 juin 1980.

Faits Saillants

  • En 1953, a remporté sa première course à l’âge de 17 ans.
  • En 1958, s’est joint à Earle Avery à titre d’entraîneur avec les écuries Clearview, à Pinehurst, en Caroline du Nord.
  • A remporté la coupe Alexander Memorial à cinq reprises.
  • Meilleur conducteur à Fredericton (1961), à Sackville Downs (1963 et 1965) et Brunswick Downs (1970).
  • Figure parmi les conducteurs canadiens ayant remporté le plus d’argent en 1967.
  • Durant sa carrière, il a gagné des courses majeures sur toutes les pistes des Maritimes et il a établi des records dans les Maritimes et au Maine.
  • A gagné des courses au Québec et dans l’Est des États-Unis (1966-1970).
  • Un des seuls conducteurs des Maritimes à faire partie du Miracle Mile Club, réalisant un temps de 1,59,4 avec Amortizer Direct en 1969.
  • La course commémorative Barrieau (Barrieau Memorial Race) fut établie à l’Exhibition Park, à Saint John, en 1972.
← Intronisé Précédente Prochaine Intronisé →