• Baseball
  • 1993
  • Athlète

Curt Moore (D)

Les années 1940 et 1950 ont été décrites comme « époque où le baseball s’apparentait à une religion à Marysville… ». Eh bien, chaque religion a besoin de son gourou et dans ce cas-ci, c’est Curt Moore qui remplissait ce rôle, car c’est lui qui régnait en roi sur le baseball dans cette région.

Lanceur sûr, voltigeur compétent et frappeur de puissance prolifique, il a déjà gagné 14 des 16 matchs de série où il était le lanceur partant, tout en enregistrant une impressionnante fiche de .333 au bâton.

Même un séjour de cinq ans dans l’armée canadienne n’a pas réussi à amoindrir son efficacité : après la guerre, il demeurait l’attraction vedette, le « Ted Williams du baseball aux Maritimes », « celui que tout le monde venait voir », « l’homme à battre, selon le receveur Don Johnson ».

À une époque où l’importation de joueurs américains était pratique courante, Curt a gagné plus que sa juste part de titres au bâton et de places au sein d’équipes étoiles. Il n’est pas étonnant que Baseball Nouveau-Brunswick l’ait choisi comme membre fondateur de son temple de la renommée en 1989.

Intronisé au Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick le 29 mai 1993.

Faits Saillants

  • A permis aux Maroons de Marysville de se rendre au championnat junior du Nouveau-Brunswick en 1937.
  • Membre des Royals de Marysville lorsqu’ils ont remporté le titre senior du Nouveau-Brunswick deux années de suite, soit en 1947 et en 1948.
  • A été un joueur étoile de la ligue en 1943, 1953, 1956 et 1958.
  • A gagné le championnat des frappeurs de la ligue en 1953 et en 1956.
  • A également été un lanceur de marque jusqu’à sa retraite en 1950.
← Intronisé Précédente Prochaine Intronisé →