• Boxe
  • 1993
  • Athlète

Léo-Charles Pelletier

Il y a un bon bout de chemin à partir du sous-sol d’église de Eel River Crossing au Nouveau-Brunswick jusqu’à des endroits tels que la Havane, Moscou, Munich, Berlin et la ville de New York. Entre 1968 et 1978, Léo-Charles Pelletier négocia ces distances en s’appuyant sur ses habiletés de boxeur.

Il monta dans l’arène amateur à 132 reprises au cours de sa carrière de onze ans. . . .et en sortit victorieux à 112 reprises. Il remporta 34 de ses 39 combats internationaux en tant que membre de l’équipe nationale de boxe du Canada. Au sens sportif, tout au moins, sa couleur favorite était l’or.

Tout au long de sa carrière, et même dupis, il a donné à sa communauté et à sa province, le même engagement et le même dévouement qui furent sa marque de commerce en tant qu’entraîneur, membre de conseil récréatif, membre d’exécutif sportif et conseiller auprès des jeunes.

Intronisé au Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick le 29 mai 1993

Faits Saillants

  • Membre de l’équipe nationale du Canada de 1972 à 1978.
  • Champion Gant doré des Maritimes de 1968 à 1978.
  • Champion Gant doré de l’Est du Canada de 1972 à 1976.
  • Champion amateur canadien des poids welter à deux reprises (1973 et 1974)
  • A connu 112 victoires et 20 défaites dans ses combats internationaux.
  • A récolté une médaille d’argent lors du championnat nord américain de 1973.
  • Nommé boxeur de l’année au Nouveau-Brunswick en 1971, 1972 et 1973.
← Intronisé Précédente Prochaine Intronisé →