• Golf
  • 1988
  • Athlète

Mary Ellen Driscoll

Rares sont les amateurs de sport qui n’ont jamais engagé un débat pour déterminer qui était le meilleur ou la meilleure dans un sport ou un autre. Orr ou Gretzky? Palmer ou Nicklaus? Carner ou Lopez?

Mais lorsqu’on parle de golf féminin au Nouveau-Brunswick, il n’y a pas matière à débat : Mary Ellen Driscoll, du club de golf Riverside, est dans une classe à part. Voyons sa fiche :
26 fois championne du club; 12 fois championne de la Nouvelle-Écosse ou des Maritimes; 6 fois championne junior du Nouveau-Brunswick ; 24 fois championne amateur; et 33 fois membre de notre équipe provinciale lors de championnats nationaux de golf amateur.

… et l’histoire se poursuit!

En 1987, la Ville de Saint John lui a rendu hommage en l’élisant parmi les membres fondateurs de son temple de la renommée sportive. Ce soir, son temple de la renommée sportive provinciale en fait autant. Mais nous reconnaissons qu’il reste encore beaucoup de chapitres à rédiger dans l’histoire de golf de Mary Ellen Driscoll.

Intronisée au Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick le 4 juin 1988

Faits Saillants

  • S’est classée deuxième au championnat amateur du Canada en 1965.
  • Gagnante de six titres juniors du Nouveau-Brunswick et de trois championnats juniors des Maritimes.
  • A raté le titre junior du Canada au trou éliminatoire en 1957.
  • A gagné 25 championnats de golf féminin du Nouveau-Brunswick, ainsi que six championnats de golf féminin et 12 de golf senior féminin de la Nouvelle-Écosse.
  • Nommée remplaçante pour l’équipe des Jeux du Commonwealth à trois reprises.
← Intronisé Précédente Prochaine Intronisé →