• Basket-ball
  • 1972
  • Athlète

Norman "Rip" Seely (D)

La presse disait de lui qu’il était le « meilleur Canadien sur un terrain de basket » et ses adversaires disaient de lui qu’il était « sans conteste le plus grand joueur du pays ». À l’âge de quatorze ans, il surclassait tous les joueurs de dix-neuf ans. À quinze ans, il a été le meilleur marqueur des rangs juniors. À seize ans, il jouait avec les seniors. Après son service militaire, à son retour de la Seconde Guerre mondiale, il a mené le Club de basketball de Saint John à de nouveaux sommets; entraînant des records d’assistance pour les matchs à l’échelle provinciale, des Maritimes, nationale et internationale. En 1948, il a été au centre d’une controverse parce qu’un minime détail de procédure l’a empêché de participer aux Jeux olympiques; la « plus grande étoile » du basketball n’a donc pu représenter son pays. Il n’y avait jamais eu de joueur aussi talentueux au Nouveau Brunswick avant « Rip » Seely, et il n’y en a jamais eu depuis lui. Les milliers de partisans qui s’attroupaient pour le voir jouer partout au Canada et en Nouvelle-Angleterre n’oublieront jamais ce joueur au talent exceptionnel.

Intronisé au Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick le 3 juin 1972.

Faits Saillants

  • Membre de diverses équipes de basket-ball de Saint John aux niveaux junior, intermédiaire et senior de 1938 à 1951 (à l’exception des années passées en service militaire durant la Seconde Guerre mondiale).
  • Membre de huit équipes championnes des Maritimes durant sa carrière.
  • Premier marqueur de toutes les équipes don’t il a été membre, et grand favori des amateurs de basket-ball quel que soit l’endroit où il jouait.
  • Lauréat d’un prix de mérite spécial décerné par Basket-ball Nouveau-Brunswick en 1987.
  • Admis au Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick en 1971 et 1999 (club de basket-ball de Saint John).
← Intronisé Précédente Prochaine Intronisé →