• Hockey
  • 1982
  • Bâtisseur

William "Bill" O’Neill (D)

St. Andrews a pendant des années été le lieu de résidence estival de nombreux bâtisseurs du Canada qui quittaient leurs salles de réunion à Boston, New York et Montréal pour y passer l’été.

Mais pour les gens qui évoluaient dans le monde du sport, St. Andrews était le lieu de résidence d’un autre type de bâtisseur : un bâtisseur de programmes de sport amateur et d’un potpourri d’activités spéciales qui faisaient l’envie de villes bien plus grandes que ce petit village du comté de Charlotte. Ce bâtisseur, c’était Bill O’Neill.

Il a entamé sa carrière sur une patinoire extérieure naturelle au début des années 1930 et l’a terminée à titre de gérant de l’aréna Sir James Dunn. Imaginez, si vous le pouvez, un village dont toute la population aurait pu être logée dans les hôtels de la ville voisine, Saint John, qui accueillait, dans l’espace d’un an seulement, nuls autres que Guy Lombardo, Barbara Ann Scott, les Blues de St. Louis Blues, Sonja Henie et une école de hockey amateur internationale de 12 semaines!

Lady Beaverbrook a donné l’aréna à St. Andrews; Bill O’Neill a donné vie à l’aréna.

Intronisé au Temple de la renommée sportive du Nouveau-Brunswick le 5 juin 1982.

Faits Saillants

  • Membre fondateur du St. Andrews Amateur Athletic Association (1929) et gérant bénévole des arénas de St. Andrews.
  • Directeur de l’école de hockey de St. Andrews, dont le personnel comprenait des joueurs et des entraîneurs de la Ligue nationale de hockey et considérée la meilleure du genre en Amérique du Nord.
  • Organisateur de plusieurs manifestations de hockey et de patinage, dont celles mettant en vedette Barbara Ann Scott et Sonje Henie.
  • L’aréna de la localité a été renommée en son honneur en 1992.
← Intronisé Précédente Prochaine Intronisé →